Malaisie: Rafflésia, la plus grande fleur au monde

Rafflesia est un genre de fleur parasite vivant sous le climat tropical d’Asie du sud-est. Ce genre regroupe 28 espèces dont certaines peuvent mesurer jusqu’à 1 mètre de diamètre (Rafflesia Arnoldii), et peser près de 10kg. Même la plus petite espèce, Rafflesia Baletei a des fleurs de 12cm de diamètre.
Les Rafflesias sont ainsi les plus grandes fleurs au Monde. L’espèce présentée dans cet article, la Rafflesia Kerrii, a un diamètre allant de 50 à 90cm.


 

Rafflesia Kerrii, photographiée en Malaisie

 

Histoire:

Les premières Rafflesia auraient été découvertes par Louis Deschamps sur l’ile de Java, en 1791.
Aucune description précise n’ayant été établie, il aura fallu attendre les expéditions de 1818 orchestrées par Sir Thomas Stamford Raffles (de la Royal Society in London) et par le Dr. Joseph Arnold au cœur de la foret humide indonésienne pour avoir des preuves de l’existence de telles fleurs.

 

Aire de répartition des Rafflesias

 

Mode de vie:

Les Rafflesias ne possèdent ni tige, ni feuille, ni véritable racine… mais seulement quelques filaments qui parasitent les racines de Tetrastigma (un genre de vignes sauvage), pour en absorber les nutriments. La Rafflesia est donc invisible tout au long de son cycle de développement. La seule partie émergeant de l’hôte étant le bourgeon, qui ressemble à un choux, et deviendra une grande fleur à 5 pétales.
Comme cette plante reste dissimulée jusqu’à sa floraison et que celle-ci ne dure que quelques jours, il est difficile de l’observer et de l’étudier. Malgré leur taille imposante, il existe donc probablement des espèces de Rafflesia encore inconnues.

 

Détail d’un pétale de Rafflesia Kerrii

 

Détail du coeur de la Rafflesia, quelques moucherons sont visibles

 

Reproduction:

Les Rafflesias, toujours dans des nuances de rouge chair, sont de type mâle ou de type femelle (certaines espèces ont les deux types à la fois). Elles dégagent une forte odeur de viande en décomposition qui attire les mouches. Ces dernières assureront la pollinisation des Rafflesias en virevoltant d’une fleur mâle à une fleur femelle.
Cette forte odeur de viande en décomposition leur a également valu des appellations locales comme « fleurs-cadavre » ou « fleurs de viande ».
Une fois polonisée, elle fanera sur place en quelques jours et laissera place à de petites graines.
Même si des doutes existent sur la dissémination des graines, il est possible que les mammifères vivant en forêt humide, tels les Tapirs, Gaurs (un buffle sauvage), Rhinocéros nain… récoltent les graines de Rafflesias sous leurs sabots ou leurs pattes, et les enfoncent par la suite dans les racines de vignes sauvages qu’ils piétinent, permettant ainsi à la jeune plante de trouver un hôte.

 

Le coeur de la Rafflesia

 

Utilisation:

En Thaïlande, les fleurs sont utilisées pour leurs pouvoirs mystiques, et es jeunes bourgeons sont parfois consommés comme friandises.
En Malaisie, les bourgeons et les pétales de fleurs séchées sont utilisés par les femmes pour se remettre d’un accouchement difficile, ou par les hommes qui prêtent à la plante des vertus aphrodisiaques.
Cependant, une étude récente a montré que la consommation en grande quantité de ces fleurs pouvait être toxique.

 

Bourgeons de Rafflesia

 

Rafflesia épanouie

 

Rafflesia en fin de vie

 

Rafflesia en décomposition

 

Statut de conservation:

Les prélèvements de bourgeons et de jeunes fleurs (avant qu’elles n’aient eu le temps de donner les graines) tend à augmenter. Cela entraine une forte diminution du nombre de Rafflesia apparaissant dans les forêts d’Asie. De plus, comme la culture de ces fleurs en milieu artificiel est impossible, il devient important de préserver leur habitat naturel, qui est souvent victime de la déforestation.
Selon l’organisme IUCN, la plupart des espèces de Rafflesia est en danger d’extinction.

 

Et maintenant?
Voir plus d’images en provenance de Malaysie
 

Comments are closed.